Conseils de cybersécurité

Nous ne vivons pas dans un monde parfait. Parfois, votre comportement en ligne peut compromettre votre sécurité sans que vous le sachiez. Suivre ces étapes peut réduire vos risques et vous assurer que votre expérience en ligne est positive.

Apprenez à connaître les applications

Pour les pirates, les applications peuvent servir à installer des logiciels malveillants sur votre téléphone. Protégez-vous en installant uniquement des applications à partir de la boutique d’applis de votre téléphone intelligent. Évitez les applications qui demandent l’autorisation d’accéder à vos données comme votre carnet d’adresses, vos messages et votre emplacement. Si quelque chose vous semble suspect, fiez-vous à votre instinct : effacez l’application!

Effacez le contenu de votre ancien téléphone

Avant de le recycler ou de le ranger au fond d’un tiroir, supprimez toutes les données personnelles de votre ancien téléphone. Sauvegardez vos contacts, fichiers et photos, puis retirez votre carte mémoire, restaurez les paramètres d’origine et vérifiez que toutes les données ont été supprimées (mots de passe Facebook, historique de navigation, témoins, cache, etc.).

Protégez vos mots de passe

Ne divulguez jamais vos mots de passe. Si vous avez besoin de les noter pour vous en souvenir, utilisez une application de conservation des mots de passe pour une sécurité maximale. Verrouillez votre téléphone et vos autres appareils à l’aide d’un mot de passe afin de vous assurer que vous êtes la seule personne à y avoir accès.

Répandez la bonté

Entourez-vous d’amis et entretenez des relations qui vous permettent d’évoluer tout en restant vous-même. Ne laissez pas les messages indésirables et injustifiés s’infiltrer et ternir votre éclat. Bloquez, désamicalisez et supprimez les personnes qui ne laissent pas une bonne empreinte numérique.

Soyez mystérieux

Il y a des choses que vous devriez garder pour vous. Le monde n’a pas besoin de tout savoir sur vous. Des choses comme les noms complets, les adresses, les plaques d’immatriculation, le lieu de travail, la date de naissance et le numéro d’assurance sociale devraient demeurer privées et confidentielles. En ce qui les concerne, c’est votre anniversaire tous les jours.

Signalez-le

Le harcèlement, la cyberintimidation et la haine sont tous des comportements inappropriés et inacceptables qui ont de réelles conséquences. Si vous êtes victime ou témoin de ce type de comportement, la bonne chose à faire est de le signaler aux administrateurs du site.

Géomarquage? Non merci!

La plupart des téléphones intelligents incluent, par défaut, un géomarquage avec chaque photo que vous prenez. Par conséquent, les sites de médias sociaux publient votre emplacement exact. Loin d’être idéal. N’identiqueter vous-même, vos amis, ou votre emplacement que lorsque vous savez que c’est correct; nul besoin de publier votre emplacement en temps réel.

Soyez fidèle à vous-même

Si quelque chose vous semble anormal ou si vous vous sentez menacé par le contenu d’un texte, d’un message instantané ou par n’importe quoi d’autre en ligne, fiez-vous à votre instinct : signalez-le à quelqu’un qui peut vous aider.

Un message aux parents

La cyberintimidation est un problème grave qu’il ne faut pas sous-estimer. Le fait d’avoir une conversation ouverte avec vos enfants et de leur faire savoir qu’ils devraient venir vous parler s’ils sont victimes d’intimidation, cela les rendront plus enclins à venir vous voir si une telle chose se produit.

Si vous soupçonnez que votre enfant est victime de cyberintimidation, écoutez-le. Si votre enfant vous parle, c’est qu’il a besoin de votre aide. Il se sent probablement vulnérable et a dû faire preuve de beaucoup de courage avant de décider de vous en parler.

Conservez toute preuve de cyberintimidation, comme les messages texte. Le harcèlement est un crime : s’il y a une réelle menace de préjudice physique, dites à votre enfant de signaler le harcèlement au service de police local.

Chaque incident d’intimidation est unique. Discutez avec votre enfant d’une solution possible, comme appeler l’école ou parler aux parents de l’intimidateur. Impliquez votre enfant, car prendre les choses en main par vous-même pourrait aggraver les choses.